Skip to main content

La réserve citoyenne de défense et de sécurité

La réserve citoyenne de défense et de sécurité de l'armée de Terre constitue un soutien nécessaire et spécifique à l’armée de Terre et aux formations rattachées. Elle est composée de volontaires agréés par l’autorité militaire de rattachement en raison de leurs compétences, de leur expérience ou de leur intérêt pour les questions relevant de la défense nationale.

Les réservistes citoyens de l’armée de Terre appartiennent à la réserve citoyenne de défense et de sécurité. Ils font le choix de s’engager auprès de l’armée de Terre dont ils sont une composante à part entière.

La réserve citoyenne de défense et de sécurité Terre inscrit son action sous le statut de collaborateur bénévole du service public de la défense, donc non rémunéré, dans 5 domaines d’action :
- promotion de l’esprit de défense au sein de la société civile ;
- renforcement du lien entre la société civile et l’armée de Terre (recrutement, reconversion…) ;
- contribution au rayonnement de l’armée de Terre et des formations rattachées ;
- apport d’expertise sur des problématiques pluridisciplinaires dans le champ de la défense et de sécurité   nationale ;
- participation à la résilience de la Nation.

C’est dans ce cadre que le réserviste citoyen mobilise ses connaissances et compétences pour accomplir des activités définies conjointement avec son autorité militaire de rattachement.

Ambassadeurs de l’armée de Terre, la vocation première des réservistes citoyens Terre est de conforter le lien qui l’unit à la Nation pour y ancrer l’institution. 

Les réservistes citoyens de l’armée Terre demeurent une composante de la réserve militaire. Ils ne font pas partie de la garde nationale, ni de la réserve opérationnelle.

Un grade leur est attribué à titre honorifique. Ils ne portent pas l’uniforme. Ils peuvent être sollicités pour des actions de communication, de relations publiques, de recrutement, devoir de mémoire, fournir une expertise professionnelle de haut niveau, participer à des actions de sensibilisation et d’information sur les questions de défense, aider à la reconversion des militaires, s’impliquer au profit des jeunes de quartiers sensibles (réservistes locaux à la jeunesse et à la citoyenneté, RLJC)...


Cette réserve est placée sous La gouvernance de l’officier général Relations Extérieures de l’armée de Terre. L’appartenance à la réserve citoyenne se concrétise par la délivrance d’un agrément par la Direction des Ressources Humaines de l’armée de Terre pour trois ans renouvelable.



Les autorités militaires de rattachement (AMR) auprès desquelles les réservistes citoyens sont rattachés sont les autorités militaires de l'armée de terre ou interarmées, les commandants de formations administratives (CFA) de l'armée de terre, les délégués militaires départementaux (DMD), les représentations militaires à l'étranger. Pendant la durée de l’agrément, les réservistes citoyens sont rattachés à une seule AMR. L’autorité militaire de rattachement (AMR) est chargée du recrutement, du suivi et de l’emploi des réservistes citoyens. Les commandants d’organismes ou de formation administratives sont responsables de l’acculturation des réservistes citoyens notamment ceux issus directement de la société civile et de l’actualisation des connaissances de l’ensemble des réservistes citoyens.
En matière d’emploi, elles garantissent  le lien entre l’institution et le réserviste citoyen en s’assurant de la bonne compréhension par ce dernier de son statut et de sa mission, en cohérence avec la politique décidée au niveau central. Les AMR sont en charge de l’animation locale et valident les actions des réservistes citoyens qui leur en rendent compte.

Source 

  • Vues: 174