• Accueil

À Notre Dame

 

À Notre Dame

 

 

Je marchais ce lundi à la tombée du soir

Aux rives de la Marne, un cri de désespoir

D’une femme inconnue me sortit de mon rêve

« Notre Dame est en feu ! » la formule était brève.

« Notre Dame est en feu ! » et elle disparut

Inondant de sanglots les pavés de sa rue.

 

Pauvre France en souffrance qui perd sa Cathédrale

Et sa flèche et son toit qui meurent dans un râle.

Comme loups assoiffés de sang et de désastre

Les flammes sous l’œil indifférent des astres

Dévastent en riant dans leurs courses légères

Tous tes bois et tes membres, quelles que soient les prières

Des femmes et des hommes à genoux sur la pierre

Au devant de tes Tours où s’envolent et s’enterrent

Les huit siècles qui sont notre honneur et Ta gloire.

« Notre Dame est en feu ! » Quelle mauvaise histoire.

 

Pauvre France en souffrance à la veille de Pâques

Faut-il donc supporter une dernière attaque ?

Tu saignes dans tes murs et les eaux qui ruissellent

Sont larmes des chrétiens, Ô Dame toute Belle,

Qui plongent dans la nuit et la mort des Ténèbres,

C’est leur dos qui s’abat et s’abat leur vertèbre.

 

Que peuvent donc souffrir tes maîtres-charpentiers,

Eux qui sauvaient leur âme en élevant leurs pieds

À toucher de leurs mains l’entrée du Paradis ?

Notre Dame est en feu et en feu ce lundi !

 

Et la flèche sacrée, plus que douleur aiguë

Dans la douce lumière, tes vitraux suspendus …

Ô Éternelle France Tu ne fermeras pas

Les Yeux de Notre Dame qui ne s’éteignent pas.

 

 Marseille, le 18 avril 2019

Jean Noël Beverini

  • Vues: 2398
MONSIEUR LÉGIONNAIRE
Centre Culturel du Trioulet
36, rue Aviateur Le Brix 13009 Marseille - FRANCE