Fil de navigation

Anciens combattants : Une magnifique messe du souvenir

© Photo Constantin LIANOS droits AACLEMP - Cliquez sur la photo pour l'agrandir 

La basilique du Sacré Cœur était bondée ce dimanche à onze heures pour la traditionnelle messe du souvenir dédiée aux soldats morts pour la France. Près de 1300 personnes, assises ou debout, ont assisté avec recueillement à cet office splendide célébré à la perfection par Mgr Jean-Pierre Ellul dans une enceinte entièrement décorée de bleu-blanc-rouge et de vert et rouge, les couleurs de la Légion Etrangère. Cette basilique superbement pavoisée ne pouvait pas ne pas faire penser aux prières de nos anciens exaltant la France éternelle dans sa symbiose spirituelle avec la religion, avec la patrie. On songe aux vers vibrants de foi de Charles Péguy, mort au champ d’honneur en 1914 :

« Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle, mais pourvu que ce fût dans une juste guerre, heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles, couchés dessus le sol à la face de Dieu, heureux ceux qui sont morts pour des cités charnelles car elles sont le corps de la cité de Dieu ».

Face aux porte-drapeaux, lorsque retentit dans l’église la sonnerie « Aux Morts », les militaires et les civils étaient au garde-à-vous parfaitement orchestré par Monsieur Alain RAPHAEL président de l'UNC Marseille-centre, membre éminent de l’UNC et le Lieutenant-Colonel Constantin LIANOS président de l'AACLE de Marseille-Provence en présence du colonel Michel Richaud, vice-président de l’union nationale des anciens combattants. Mme Catherine Giner, MM. Dominique Tian, Yves Moraine, André Malrait, Jean-Pierre Berbérian, représentaient les élus de la nation au premiers et deuxièmes rangs et ils ont été très sensibles à l’homélie émouvante et digne de Mgr le Chanoine Jean-Pierre Ellul (aumônier de l'AACLEMP) qui a su trouver les mots justes pour évoquer la tragédie de la guerre et l’ampleur du sacrifice.

« Chaque année, a-t-il souligné, nos prières montent du fond de nos cœurs pour tous les soldats morts pour la France. Dans le fracas des armes, j’essaie de percevoir les cris de souffrance ou d’espoir de ces jeunes soldats qui ont fait le sacrifice de leur vie pour cette terre de France qui deviendra leur linceul. » Il est vrai que ces jeunes gens, jetés dans l’exiguïté des tranchées, étaient parfois tenaillés par la peur, la solitude, le désespoir. Leur courage a permis à la France de triompher de « l’orgueilleux souverain qui rêvait de l’universelle domination » : «  il a plié les genoux, il a demandé grâce : merci à Dieu qui a donné la victoire, merci aux soldats de France qui ont bataillé jusqu’au bout ! »

 

© Photos Bernard MEYRAN (droits www.monsieur-legionnaire.org ) cliquez sur la photo pour l'agrandir 

Parmi les glorieux soldats qui ont donné leur vie pour la France, Mgr Ellul a cité le père Daniel Brottier qui fut aumônier militaire volontaire et participa à la Grande Guerre en première ligne sans jamais être blessé. Maintes fois sur le front, au mépris de sa vie, le prêtre a porté secours aux soldats blessés, lisant avec ceux qui étaient les plus atteints, cette prière fervente à la Sainte Vierge : « A l’heure de ma mort, ô Marie que j’aurais tant de fois invoquée, soyez auprès de moi, soyez-y comme y serait ma mère si elle vivait encore, peut-être que ma langue paralysée ne pourra plus prononcer votre nom mais mon cœur le redira toujours. Je vous appelle maintenant pour ce moment redoutable : expirant loin de tout secours, seul sans une main aimée pour me fermer les yeux, je mourrai souriant parce que vous serez là, je l’espère, je le crois, j’en suis sûr ».

« Merci soldats de France, vous vivrez à jamais dans notre impérissable souvenir », a conclu Mgr Ellul. Ces mots sont évidemment allés droit au cœur des anciens combattants mais aussi de tous les fidèles présents qui renouaient dans cet élan sacré et solennel avec la grandeur de la France. Le lieutenant-colonel Lianos, qui était au four et au moulin pour peaufiner tous les détails de ce splendide hommage à nos anciens, a ensuite présidé sur le parvis de la basilique une aubade merveilleuse orchestrée par les anciens musiciens de la Légion Etrangère.

On ne peut s’empêcher de songer, en remontant le Prado, aux mots du général Charles de Gaulle, le 18 juin 1942, s’adressant aux Français : « il n’y aura jamais pour nous ni doute, ni lassitude, ni renoncement. Unis pour combattre nous irons jusqu’au bout de notre devoir envers la France, nous irons jusqu’au bout de la libération nationale ! Alors, notre tâche finie, notre rôle effacé, après tous ceux qui l’ont servie depuis l’aurore de son histoire, avant tous ceux qui la serviront dans son éternel avenir, nous dirons simplement à la France : mère, voyez vos fils qui se sont tant battus ! »

 

José D’Arrigo (*1)

***

De nombreuses personnalités civiles et militaires ont participé à cette manifestation : parmi elles, nous avons notamment reconnu : 

S.E. l'ambassadeur du Liban Tony et Madame BRAIDY (membres à vie de l'AACLEMP)
Madame Catherine GINER représentant M. Renaud MUSELIER, président de la région PACA
Monsieur Yves MORAINE, Maire du 6è -8è représentant Madame Martine VASSAL, Présidente du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône.
Dominique TIAN, député des BdR, adjoint au Maire de Marseille,
Monsieur Andre MALRAIT, Adjoint au Maire pour les Anciens Combattants,
Monsieur Jean-Pierre BERBERIAN, Adjoint au maire du 9è et 10è Arrondissements
Messieurs Alain NEMETH, Joseph PIETRUCCI, Guillaume JOUVE et Emmanuel FOUQUART,
Monsieur Jacques VISCONTI, Délégué de l'ONM pour Marseille.
Docteur Jean-Baptiste RENUCCI, Délégué du Souvenir Napoléonien région PACA
Le Médecin-colonel Michel Bernard président de la France libre
Les Généraux Jean-Louis PICHOT de CHAMPFLEURY, Jean-Paul ANDREOLI et Jean-François BRIANT
Madame Jocelyne de MONTAIGNAC, marraine de l'AACLEMP
Monsieur Marcel CHAPAPRIA, Président National des Anciens Combattants de la Sécurité Sociale 
Monsieur Daniel BECKER, président des PG CTAM et Ass Dép des CPG Aig. Tun. Maroc.
Professeur Bernard LUGAN.
Messieurs Jean-Pierre DUBARRY et le Docteur François CATALAN représentaient l'Union National des Parachutistes des  Bouches du Rhône.
Monsieur Bernard CRISCUOLO, Délégué du Souvenir Français des Bouches du Rhône 
Monsieur Jean-Dominique ROUBAUD, président du comité du Souvenir Français d'Aubagne et environs accompagné de Madame Hèlene HIRMANN (déléguée permanente du Président de l'AACEMP auprès de ce même comité. 
Sans oublier les 30 Présidents de sections de l'UNC des Bouches du Rhône
 
Lien :
 
(*1) José D'ARRIGO, membre à vie de l'AACLEMP
Jos-DARRIGO.jpg
 
© Texte et Photos (droits www.monsieur-legionnaire.org )