Fil de navigation

Histoire, controversée, des bains militaires à Marseille.

La malmousque vue par :

 

Hugo Giusti qui a écrit :

 

http://www.laprovence.com/article/societe/4055477/marseille-le-port-de-malmousque-resiste-encore-aux-vagues-du-temps.html

 

Au bout, le petit port de Malmousque et ses 46 mouillages, à peine perturbé dans cette matinée de juillet par le cri des mouettes. Un calme olympien qui a amené la Légion Étrangère à y installer sa maison de repos des Bains Militaires en 1846, juste à côté, où viennent se baigner les légionnaires et leur famille.

 

 Photo 1890, cliquez sur la photo pour l'agrandir

***

 

«Créée en 1831 pour combattre les hordes sauvages en Algérie la Légion se cantonne, principalement, à SBA (Sidi Bel Abbès) mais aussi dans des postes répartis d’est en ouest. Mais les combats sont rudes dans tous le pays durant des décennies, alors je vois mal les légionnaires, en 1846, venir «se faire bronzer» à Marseille, qui plus est avec leur famille alors qu’ils ont «du pain sur la planche» en Algérie et ne peuvent être employé qu’en dehors du territoire national. 

 

Il faudra attendre la première guerre mondiale pour voir des légionnaires combattre sur le sol métropolitain».

 

***

Et d’après le Professeur Georges François

 

http://patrimoinemedical.univmed.fr/articles/article_bainsdemer.pdf

 

L’arrêté municipal prescrivant aux baigneurs le port d’un caleçon valait seulement pour l’agglomération c’est à dire jusqu’à la Joliette. Ceci explique que le 30 juin 1846 à six heures du soir, le colonel commandant le 9 de ligne a amené l’ensemble de la compagnie à la plage d’Arenc pour se baigner dans le plus simple appareil en face des restaurants et des guinguettes du quartier. Le lendemain la presse s’enflamme et selon le Sémaphore, «les dames n’osaient plus quitter leur cabine devant ce spectacle digne des iles de la société». Il y eut même un avocat, Maître Maurande, pour rédiger un mémoire au nom des intérêts lésés et de la morale outragée, proposant de conduire plutôt la garnison à la plage des catalans et la faire baigner à l’aube. On raconte que cet incident serait à l’origine de la création des bains militaires.

***

 

«J’aurai plutôt tendance à croire la deuxième version.

Quant au colonel commandant le 9ème de ligne, qui était un régiment d’infanterie, il aurait pu, pour l’ensemble d’une compagnie, en laisser le commandement à son  capitaine. Mais bon, à cette époque, je n’y étais pas!!!

On en apprend tous les jours, à tort ou à raison !!!»

  

Photo prise en 2000, cliquez sur la photo pour l'agrandir 

 

Major (H) Alain TOMEÏ

 

Comme j'ai précisé au Major TOMEÏ que nous remercions  pour nous rappeler l'histoire de la Malmousque, cette photo prise en 2000 est un peu floue mais elle a le mérite d'être prise avec le même angle que celle de 1890.

Lcl Constantin LIANOS

Président-fondateur de Monsieur Légionnaire