Fil de navigation

AMICALE DES ANCIENS COMBATTANTS DE LA LEGION ETRANGERE

DE MARSEILE PROVENCE

CONFÉRENCE SUR L’AFFAIRE GRÉGORY

PAR LE COLONEL (e.r.) SESMAT

Etienne SESMAT est colonel de gendarmerie en retraite.

En 1984, il était capitaine et commandait la Compagnie de Gendarmerie Départementale d’EPINAL et c’est à ce titre qu’il a été chargé de mener les premières investigations sur l’assassinat du petit Grégory VILLEMIN retrouvé les 16 octobre 1984, vers 21H00, à DOCELLES, dans les Vosges,  attaché et noyé dans les eaux de la Vologne, après qu’un mystérieux et diabolique corbeau ait revendiqué son enlèvement et son meurtre.

Ce 16 octobre 1984 commençait l’une des affaires judiciaires les plus marquantes de notre époque, à la fois par le caractère exceptionnel et horrible de cet assassinat, l’incroyable battage médiatique dont elle a fait l’objet et les coupables errements de la justice qui ont entraîné quelques semaines plus tard un second assassinat, quasiment sous les projecteurs des caméras.

Cette affaire hors du commun reste un sujet majeur d’interrogation et d’incompréhension dans l’opinion publique qui, avec le temps, en a gardé le souvenir d’une extrême confusion et le sentiment qu’on ne connaîtra jamais la vérité.

C’est pour combattre cette idée fausse et, en même temps défendre son honneur et celui de ses hommes, qu’Etienne SESMAT a choisi en 2006 de démissionner de la gendarmerie et ainsi de se libérer de son obligation de réserve, pour apporter son témoignage  en écrivant un livre, « Les 2 affaires Grégory », dans lequel il raconte son enquête et apporte des éclairages sur tous les tenants et aboutissants du dossier.

Etienne SESMAT a terminé sa carrière à MARSEILLE comme chef d’état-major au commandement zonal de la gendarmerie et il est depuis 2007 Directeur de la Sûreté de la RTM.

Lors de sa carrière en gendarmerie, de 1979 à 2006, il a servi alternativement en métropole (Versailles, Epinal, Lille, Dijon, Privas, Paris et Marseille) et outre-mer (Berlin, Togo, Nouvelle-Calédonie, Cambodge), dans des postes en gendarmerie mobile ou départementale et en état-major. Il a commandé pendant 5 ans une unité élémentaire (compagnies d’Epinal puis de Berlin) et pendant 6 ans un groupement (3 ans le 8ème Groupement de Gendarmerie Mobile, à Dijon, et 3 ans le Groupement de Gendarmerie Départementale de l’Ardèche).

Lors de cette conférence, 33 ans après les faits, il racontera son vécu, expliquera les raisons de ce fiasco judiciaire et livrera ses analyses sur les différentes facettes de ce dossier complexe et passionnant ainsi que sur ses derniers rebondissements.

Il dédicacera son livre à ceux qui souhaitent l’acquérir à l’issue de la conférence.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

La date de la conférence sera fixée le 9 Décembre 2018

Lieutenant-Colonel Constantin LIANOS

Président-fondateur de Monsieur Légionnaire et ses réseaux 

Président de l'AACLE de Marseille Provence